Vincent Serreau

7 rue Louis le Grand 75002 Paris
Tel : 01 42 61 18 00
Mob : 06 07 63 69 83

LA PEPINIERE THEATRE

7 rue Louis le Grand 75002 PARIS

Métro : Opéra

Tel : 01 42 61 44 16


INTIMITE PUBLIQUE
Lettres, correspondance, carnet, journal
COUPLES

De

Zelda et Scott Fitzgerald, Alain-Fournier et Madame Simone,
Marie et Irène Curie, Tourgueniev et Flaubert,
Nietzsche et Lou Andres-Salomé,
Albert Camus et Jean Grenier, Colette et Willy, Hervé Guibert et Eugène Savitzkaya

Adaptations
Gérard Bonal, Nathalie Huchette, Anne Rotenberg, Christian Siméon et Gérald Stehr

Mise en scène :

Mises en lecture
Marianne Basler, Richard Brunel,
Gérard Desarthe, Morgan Rerez, Jean-Luc Revol,
Catherine Schaub, Michel Vuillermoz (Sociétaire de la Comédie-Française)

Avec :

Claire Chazal, Bénedicte Choisnet, Laurence Colussi,
Fanny Cottençon , Vincent Dedienne, Pierre Deladonchamps,
Gérard Desarthe, Jacques Frantz,
Xavier Gallais, Ophélia Kolb, Samuel Labarthe,
Héléna Noguerra, Jules Sagot, Bruno Solo,
Michel Vuillermoz (Sociétaire de la Comédie-Française), Jacques Weber

Intimité publique, propose à travers la littérature des formes intimes des portraits de personnalités publiques qui ont traversé les siècles et dont les conversations intimes nous livrent les coulisses d’une œuvre, dévoilent les versants secrets d’une personnalité ou témoignent d’un événement.

Sorte de biopics épistolaires, ces textes, adaptés pour la scène apportent une lumière inédite et plus sensible de ces hommes et ces femmes qui ont laissé une empreinte dans l’Histoire.

Leurs écrits résonnent à notre époque, ils viennent éclairer une actualité et nous renvoient à nos propres interrogations. Les réponses qu’ils apportent peuvent devenir infiniment précieuses pour appréhender le monde d’aujourd’hui.

Durant trois jours, au théâtre de la Pépinière, Intimité publique, présente huit textes sous forme de lecture mise en scène.

Pour cette première édition qui se déroulera du 9 au 11 juin 2017, le thème est Couples. Cette thématique dresse le portrait de huit couples dans l’Histoire, sous toutes ses facettes : charnelle, filiale, amicale ou spirituelle.

Ainsi Hervé Guibert et Eugène Savitzkaya, Albert Camus et Jean Grenier, Marie et Irène Curie, Zelda et Scott Fitzgerald, Tourgueniev et Flaubert, Alain-Fournier et Madame Simone, Nietzsche et Lou Andreas-Salomé, Colette et Willy, nous offrent une vaste exploration des domaines de la passion humaine.
Anne Rotenberg


Hervé Guibert et Eugène Savitzkaya - Vendredi 09 juin 19h
Adaptation libre d'Anne Rotenberg et Gérard Stehr
Metteur en scène Richard Brunel
Avec Vincent Dedienne et Pierre Deladonchamps

A vingt trois ans, l’auteur Hervé Guibert découvre Mentir le premier livre du poète belge Eugène Savitzkaya. C’est un coup de foudre littéraire. Très vite, les deux écrivains correspondent, échangent leurs livres, ils s’apprécient. Les lettres d’Hervé sont denses, passionnées, celles d’Eugène se font plus discrètes, plus distantes. Qu’importe pour Guibert, même s’il aime seul, Eugène Savitzkaya est son frère d’écriture, son double poétique, son époux rimbaldien, son miroir sans tain, mais peut être plus encore : son stratagème pour tenter d’immortaliser sa jeunesse.
©Lettres à Eugène, correspondance Hervé Guibert et Eugène Savitzkaya, Gallimard, 2013


Gustave Flaubert et Ivan Tourgueniev - Vendredi 09 juin 21h
Adaptation libre d'Anne Rotenberg et Gérard Stehr
Avec Gérard Desarthe et Jacques Weber

Dix-sept ans durant, Tourgueniev et Flaubert entretiennent une amitié franche. Ils ont le même goût du beau, les mêmes valeurs morales, la même aversion pour l'argent et la bêtise. Flaubert admire l'écrivain russe qu'il considère comme « le seul mortel avec qui il aime causer". Cette causerie, qu'ils poursuivent sans relâche par écrit a pour maîtres mots, la vie, la mort, le style ! Nos deux géants rient, gesticulent et s'insurgent en s'indignant tour à tour contre les communards et contre les Versaillais. Ils présentent l'avènement d'un monde bourgeois triomphant qui balayera leur idéal littéraire.
©Tourgueniev et Flaubert, une franche amitié, éditions triatis, 2011


Marie et Irène Curie - Samedi 10 juin 17h
Adaptation libre de Natalie Huchette et Anne Rotenberg
Mise en lecture Morgan Perez
Avec Fanny Cottençon et Ophélia Kolb

Marie Curie reçoit en 1903 le prix Nobel de physique avec son mari Pierre Curie. Lors de la disparition prématurée de celui-ci en 1906, elle est anéantie. Sa fille aînée, Irène, n'a que neuf ans. Pendant trente ans, mère et fille vont s’écrire chaque fois qu’elles sont séparées. Privée trop tôt de la présence de son père, Irène reporte toute son affection sur sa mère qu’elle admire et dont elle partage les goûts. Ensemble elles se mobilisent en 14 et mettent leurs compétences et leurs énergies au service des blessés avec les « petites curies », unités mobiles de radiologie créées par Marie Curie. Unies par une profonde tendresse et par une même passion : la recherche, leurs échanges et écrits personnels dévoilent le portrait d’une Marie Curie humaniste, passionnée, déterminée, défiant tout sexisme.
Avec le concours de l’Institut Curie, Paris /©Lettres, écrits, Marie et Irène Curie, fonds Musée Curie


Zelda et Scott Fitzgerald - Samedi 10 juin 19h
Adaptation libre de Christian Siméon
Mise en lecture Michel Vuillermoz (Sociétaire de la Comédie Française)
Avec Laurence Colussi et Michel Vuillermoz (Sociétaire de la Comédie Française)

Scott et Zelda se marièrent en 1920. Fitzgerald était, à 25 ans, un écrivain à succès. Zelda était une fille du Sud, gracieuse et fantasque. Ils étaient le couple emblématique d’une Amérique en pleine mutation. La vie promettait d'être belle, mais en profondeur, le drame couvait. Ce serait bientôt, pour Zelda, la folie, et pour Scott, l'alcool, la dépression.
©Francis-Scott Fitzgerald Lettre à Zelda et autres correspondances, 1907-1940 traduction Tanguy Kenec'hdu, Gallimard, 1985


Albert Camus et Jean Grenier - Samedi 10 juin 21h
Adaptation libre d'Anne Rotenberg et Gérard Stehr
Mise en lecture Catherine Schaub
Avec Jacques Frantz et Samuel Labarthe

A dix-sept ans, au Lycée d’Alger, Albert Camus se lie d’une profonde amitié avec son professeur de philosophie Jean Grenier - une amitié qui ne s’interrompra qu’à la mort brutale de Camus. Camus, comme s’il était encore élève, montre à Grenier son premier livre puis tous les suivants. Grenier semble d’abord surpris, puis gêné par cette admiration, lui qui a horreur d’exercer une quelconque influence. En 1968 Jean Guitton écrit à propos du « couple » Camus/Grenier : Je viens de réfléchir sur le rôle de ces experts en savoir (aînés, professeurs, anciens). En quoi consistait l’aide qu’ils nous apportaient ? Ils nous donnaient confiance.
©Albert Camus, Jean Grenier-correspondance 1932-1960, Gallimard, 1981 Albert Camus; souvenirs de jean Grenier, Gallimard, 1968


Alain-Fournier et Madame Simone - Dimanche 11 juin 14h
Adaptation libre d'Anne Rotenberg et Gérard Stehr
Metteur en scène Richard Brunel
Avec Claire Chazal et Jules Sagot

Des années après leur rencontre, la comédienne Madame Simone publie les souvenirs de sa brève liaison avec Alain-Fournier et en dévoile leur correspondance. Simone de son vrai nom Pauline rencontre Alain-Fournier le 5 mai 1912, alors que son mari Casimir Perrier l’engage comme secrétaire particulier. Pendant près d’un an, Henri prend l’habitude de correspondre avec Madame Simone. De billets amicaux en confidences charmantes, le jeune homme révèle peu à peu ses goûts de lectures, ses préoccupations littéraires, la progression du Grand Meaulnes... jusqu’à sa déclaration frémissante : ‘’ Je vous aime. La nuit du Sacre [représentation du Sacre du printemps 1913], en rentrant, j’ai vu qu’une chose était finie dans ma vie et qu’une autre commençait, admirable, plus belle que tout, mais terrible et peut-être mortelle ‘’
©Alain-Fournier, Madame Simone, correspondance 1912-1914, présentée et annotée par Claude Sicard, Fayard, 1992

Nietzsche et Lou Andréas-Salomé - Dimanche 11 juin 16h
Adaptation libre d'Anne Rotenberg et Gérard Stehr
Metteur en scène Marianne Basler
Avec Bruno Solo et Bénedicte Choisnet

Nietzsche et Lou Andreas-Salomé se rencontre, en mai 1882, dans la basilique Saint-Pierre à Rome. « De quelle étoile sommes nous tombés pour nous rencontrer ? » lui dit-il. Lou Andréas Salomé, âgée de vingt ans, conçoit le projet d’une communauté de vie. Elle propose à Paul Rée et Friederich Nietzsche de quinze ans ses aînés d’y participer. Ils voyageront ensemble pendant un an, formant ainsi leur Trinité intellectuelle… Nietzsche et Lou passent des journées entières à converser et, lorsqu'ils se séparent, prolongent l’échange dans une relation épistolaire intense. C’est un véritable mariage d’intelligence, mais qui comporte dès l’origine des causes d’incompatibilité. La jalousie de Rée, les manœuvres de la mère et de la sœur de Nietzsche, les réticences de Lou devant l’héroïsme sacrificiel de Nietzsche finiront par rendre impossible ce drôle de ménage. Lorsque leur rupture devient définitive, Nietzsche comprend qu'il a perdu, avec Lou, sa dernière chance d'échapper à la terrible solitude qui aura toujours été la sienne.
©Friedrich Nietzsche, Paul Rée, Lou Von Salomé : correspondance, édition établie par Ernst Pfeiffer, Presses Universitaires de France, 1979


Colette et Willy - Dimanche 11 juin 18h
Adaptation libre de Gérard Bonnal
Metteur en scène Jean-Luc Revol
Avec Héléna Noguerra et Xavier Galais

Le ménage Colette-Willy, "un ménage de camarades" comme dit celui-ci, bat de l'aile, après plus d'une dizaine d'années de vie commune. Chacun est parti de son côté, elle avec Missy, la marquise de Morny, lui avec Meg Villars, une petite danseuse anglaise. Mais l'amour, entre eux, n'est pas mort. Comme le montre leurs échanges presque amoureux, sorte de marivaudage douloureux dont on suit les progrès, les feintes et les dérobades. Jusqu'à la rupture finale.
©Colette intime de Gérard Bonnal et Michel Rémy Bieth, Phébus

VENDREDI 9, SAMEDI 10 ET DIMANCHE 11 JUIN 2017

Vendredi 09 juin 19h: Guibert et Savitskaya
Vendredi 09 juin 21h : Flaubert et Tourgueniev

Samedi 10 juin 17h : Irène et Marie Curie
Samedi 10 juin 19h: Zelda et Scott Fitzgerald
Samedi 10 juin 21h: Camus et Grenier

Dimanche 11 juin 14h: Alain-Fournier et Madame Simone
Dimanche 11 juin 16h: Nietzsche et Lou Andréas-Salomé
Dimanche 11 juin 18h: Colette et Willy

Dossiers


INTIMITE PUBLIQUE COUPLES Dossier de Presse.pdf

Photos


INTIMITE PUBLIQUE COUPLES Affiche.jpg
Photo en Haute définition
Page d'accueil
Vincent Serreau. Attaché de presse. 7 rue Louis le Grand 75002 Paris
Tel : 01 42 61 18 00
Mob : 06 07 63 69 83